Commune d'OUROUX SUR SAONE

Site officiel de la commune d'OUROUX SUR SAONE


Patrimoine

 

 

Il existait sur les boDSC00459.JPGrds de la Saône environ 3000 ans avant JC un village préhistorique. Il était situé à quelques 400 m en aval du port actuel. Des fouilles subaquatiques ont permis de ramener bien des objets dont la fameuse roue, dite depuis, roue d'Ouroux datée de 800 ans avant JC. Les historiens, les préhistoriens ne savaient pas qu'une roue de ce type, roue à queue d'aronde (mortaise) ait pu exister à cette époque. Par la suite le village s'est réfugié en grande partie sur une hauteur à l'abri des inondations. Très étendu de Velard à Colombey, quasiment sur 6km, il y a une superficie de 2262 ha. boisée à Colombey le reste est composé de terres cultivées et d'une grande plaine inondable où pâtures et cultures se partagent l'ensemble. Depuis 15 ans une gravière de 55 ha actuellement en fin d'exploitation est venue s'implanter dans cette prairie. On distinguait il y a quelques décennies, trois parties dans la commune, Velard ou Velars qui tire son nom de la présence d'une villa romaine, Ouroux le bourg, Colombey, ce qui généra 3 sections de commune (aujourd'hui administrativement disparues).

A l'emplacement de l'église actuelle existait dés le VI siècle, un oratoire dédié à la vierge Marie patronne de la commune. Les habitants sont donc des oratoriens et oratoriennes (ouriats, et ouriates étant plus utilisé).


photo église 3.JPG

Notre église partie romane, partie gothique, son magnifique clocher est un véritable monument historique. La rue de la chapelle doit son nom à une ancienne chapelle située à l'emplacement du bâtiment qui était il n'y pas très longtemps encore le café tenu par Madame Annie MARTIN. Il n'y a jamais eu de château ou de maison forte à Ouroux. Mais des fourches patibulaires (pendaisons) étaient situées au début de Velard (fin de la rue gaillard). C'était donc un lieu où étaient exécutées les sentences de « Haute Justice).


photo port 1.JPG Le hameau du port, hameau pittoresque, agréable à visiter ,surtout l'été a eu une grande importance commerciale au XVIIe, XVIIIe, XIXe et début du XXe, la Saône était une voie utilisée pour les marchandises et par les voyageurs. On voyait une tuilerie située sur ce qui est l'ancien camping, ou la commune était soumise aux crues de la Saône. La plus célèbre, la plus dévastatrice, la plus haute en niveau est celle de 1840. Elle détruisit nombre de maisons dans le hameau de la Lochère.

La population actuelle est de 3 013 habitants (en 1886-2195 en 1936-1531)


C'est un village ou l'agriculture et l'élevage étaient dominants jusqu'en 1940. Huit cent vaches broutaient dans les pâquiers communaux. Après la seconde guerre mondiale le maraîchage remplaça l'agriculture puis vers les années 80 l'horticulture à son tour remplaça le maraîchage.

Cette horticulture est le fleuron des productions locales.
CIMG1488.JPG Maraîchage à Ouroux